Les thèmes : fantastique, passion et interdits...

 
Le second roman fantastique de Nadia HARLEY, terminé à la fin de l'année 1998.
S'inspirant du sens profond du Yin et du Yang (le tatouage de Vincent qui le symbolise est l'une des clés de ce roman). Confusion fatale (260 pages) aborde sans préjugé les composantes multiples de la sexualité.

Patricia, lycéenne de 18 ans, vit sa première grande histoire d'amour avec Olivier.

Ce sont des Amants Eternels.

Mais Olivier est un garçon perturbé. Fugueur et drogué, idéaliste et fragile, il désespère de trouver sa place, en compagnie de Patricia, dans cette société qu'il a définitivement rejetée.

"Patricia et Olivier se retrouvent, pour la dernière fois, dans le petit square Lasalle..."
cliquez

Il se suicide, laissant à Patricia des poèmes dans lesquels il la supplie de le rejoindre.

Bien que hantée par la vision de sa propre mort, Patricia est incapable de passer aux actes. Néanmoins, jamais elle ne parviendra à oublier Olivier.

Dix ans plus tard...

Elle rencontre Vincent, le double parfait d'Olivier, à cette différence près que Vincent semble, quant à lui, parfaitement intégré socialement.

"et il porte, sur le bras droit un tatouage peu ordinaire..." cliquez

L'Espoir renaît en elle, en même temps que tous les signes d'une passion authentique et réciproque.

Mais les choses sont toujours moins simples qu'elles n'y paraissent.

Lors d'une soirée passée entre amis, en discothèque, Patricia découvre avec une profonde stupeur que Laura, le travesti-vedette du Queen's n'est autre que Vincent...

 retour

"En voulant, on se trompe souvent...

Mais en ne voulant pas, on se trompe toujours."
Romain Rolland