Les thèmes : fantastique, érotisme et passion

 
Le premier roman de Nadia HARLEY, écrit au début de l'été 1998.
Le plus court (140 pages) et d'inspiration érotique, il diffère également des suivants par son style de narration, à mi-chemin entre la poésie et le roman.

Le "Dreamsquick" : le casque à rêver Un appareil révolutionnaire qui permet de rêver à la carte.

Grâce à ce gadget très en vogue, Nad, qui est inconsciemment à la recherche de l'Amant idéal, espère retrouver Jaye dont elle s'est subitement entichée.

Entrant dans le monde du rêve artificiel, elle y retrouve bel et bien l'Amant qui lui est destiné.

Seulement - mais cela elle l'ignore - cet homme n'est pas Jaye.

Ces retrouvailles virtuelles ont - hélas ! - un goût d'inachevé.

A l'instant même où ils échangent leur signe de reconnaissance - des anneaux de pierre bleue - le rêve merveilleux est brutalement interrompu.

Pour ces Amants Eternels à nouveau séparés - ils ont perdu tout contact et tout repère - le retour au Réel est vécu comme une déchirure.

Manuel se réveille à San Diego, aux côtés de son amie Virginia.

"San Diego, jeudi 25 juin, 6h40" cliquez

Dans l'appartement parisien qu'elle partage avec Allan, Nad émerge lentement de son rêve. Elle regarde son compagnon comme s'il était devenu pour elle un étranger.

Pour les deux couples, rien ne sera jamais plus comme avant. 

"Paris, nuit du 25 au 26 juin" cliquez

Nad ne pense qu'à franchir à nouveau les portes du Rêve.

Quant à Manuel, déterminé à rejoindre celle qu'il aime depuis la fin des temps, il apprend à maîtriser les pouvoirs psychiques qui, seuls, lui permettront de transformer ce Rêve en Réalité.

"Le rêve est une seconde vie. Je n'ai pu percer sans frémir ces portes d'ivoire (...) qui nous séparent du monde invisible."
Gérard de Nerval
  retour